Toulouse@europeanhorizons.org

Conférence : Dans le domaine de l’espace, le temps des juristes est venu

Conférence : Dans le domaine de l’espace, le temps des juristes est venu

Mardi 20 octobre, nous avons eu le grand plaisir et l’honneur de recevoir dans le cadre de notre conférence “ Entre la terre et l’espace le professeur Lucien Rapp, la Docteur Aude Nzeh Ndong ainsi que sa collègue Johana Benavides.

Nouvelles technologies, objets connectés, satellites… L’ « Espace » gravite incontestablement autour de toutes les questions de notre quotidien.

Aussi, des programmes et travaux de la Chaire SIRIUS (Space Institute for Research on Innovative Use of Satellites) à ceux de l’AEROSPACE VALLEY Toulouse , l’aérospatial est plus que jamais un enjeux pour la métropole de Toulouse et plus globalement pour les juristes.

À travers le monde, les universités et métropoles s’organisent et se rencontrent pour donner à l’espace et aux nouvelles technologies l’ampleur de leurs ambitions.

Dans cette entreprise, la Chaire Sirius se distingue par la diversité de ses actions dans le domaine du spatial : forums – travaux de recherches – bases de données internationales – séminaires… Première chaire de recherche internationale dédiée au droit et au management du secteur spatial, Sirius, œuvre ainsi pour le bénéfice des étudiants, des entrepreneurs et politiques toulousains.

Le monde de l’espace est en train de se transformer

Nous vivons en effet la conjugaison de l’explosion des marchés des télécommunications : nouvelles technologies nouveaux acteurs nouveaux marchés et nouvelles règles. Est-ce que les prochains multimilliardaires seront-ils issus de ce domaine à la manière d’Elon Musk (ndrtl : Paypal- Tesla) ? Rien n’est moins sûr pour notre invité le Pr Lucien Rapp.

Dans cette nébuleuse de projets, d’innovation, de nouveaux marchés et usages de l’aérospatiale, les juristes sont de plus en plus nécessaires.

À l’heure actuelle, il n’existe toujours pas d’Organisation Internationale dédiée à l’aérospatiale. Les enjeux pour les juristes sont multiples, et il devient nécessaire de doter ses nouveaux entrepreneurs, ses nouveaux acteurs d’outils pour porter l’innovation, l’avenir de plusieurs industries.

Valoriser le spatial sur Terre

L’Agence Spatiale Européenne (ESA) était représentée au travers du Dr Aude Nzeh Ndong, manager de ESA BIC Sud de France.

Derrière les actions premières de l’ESA, les BICs (Business Innovation Centres) en sont les instruments décentralisés dédiés à l’incubation d’entreprises en lien avec le domaine de l’aérospatial. Présents sur l’entièreté du territoire européen, les BICs connaissent une dynamique impressionnante : plus de 620 entreprises incubées depuis le lancement du programme.

Le pôle Sud de France de ce programme crée en 2013 accompagne et développe plus de 75 « jeunes pousses », dans les domaines de la ville, des loisirs, de la construction, de l’agriculture…. Quelques produits issus de leurs start-ups: des colliers connectés pour chiens de chasse – GPS de Plongeurs – Nano Satellite…

Faire des Universités des lieux d’innovation

L’AeroSpaceValley Toulouse est le pôle de compétitivité regroupant des entreprises dans les domaines de l’aérospatial.

Au sein de cet espace de réflexion, d’innovation et d’emplois nouveaux, Jhoana Benavides représente le consortium européen FABSPACE. Implanté dans les pôles de compétitivités et universités de 6 pays européens différents, FabSpace est destiné à accompagner les étudiants et entreprises dans les domaines du spatial grâce aux projets de COPERNICUS (Programme de la commission européenne d’analyse et d’observation terrestre et spatiale).

Porteur de projets étudiants et acteur clé de la sensibilisation du domaine aérospatial auprès de cette audience, FABSPACE, est un exemple concret des mécanisme d’irrigation des programmes et projets européens au plus prés des citoyens.

De même il incarne la volonté toulousaine de se positionner comme métropole de l’innovation et des nouvelles technologies en France notamment à travers les Hackathons – ses rendez-vous de développeurs véritable défis de plusieurs heures (jusqu’à 30 !) autour de l’innovation numérique.

Un grand merci finalement à l’association ESLA pour nous avoir permis de nous joindre à cette opportunité et conférence.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *