Toulouse@europeanhorizons.org

Revue de presse du 10 au 16 février 2020

Revue de presse du 10 au 16 février 2020

L’Agence européenne de l’environnement brosse un portrait alarmant sur les conséquences du changement climatique en Europe.

L’Agence européenne de l’environnement projette, dans un rapport publié le lundi 10 février 2020, que les conséquences du changement climatique s’aggraveront et seront de plus en plus fréquentes durant le siècle. Ces projections sont réalisées en imaginant que les objectifs de l’accord de Paris soient respectées, ce qui, selon la communauté scientifique, est quasi impossible d’arriver tant les mesures prises par les gouvernement manquent d’ambition (Le Monde).

Ainsi, certains littoraux européens seront inondés de manière régulière, au premier rang desquels les côtes néerlandaises (La Hague, Rotterdam, Leiden), belges et du nord de l’Allemagne. La montée en fréquence des inondations sera due à la montée du niveau de la mer ainsi qu’à une apparition plus fréquente des tempêtes. Le rapport de l’agence projette ainsi une :

« augmentation des fortes dans la plupart des régions d’Europe en automne et en hiver jusqu’à 35% »

(Agence européenne de l’environnement)

Tandis que, en Europe du Sud, les phénomènes de désertification s’intensifieraient. Les risques d’incendie et leur impact seraient, selon les projections, jusqu’à 40% plus importants en 2100 si l’augmentation moyenne des températures atteint les 4°C. (The Guardian)

L’Agence réitère dans son rapport le besoin urgent pour les gouvernements européens de réduire leurs émissions mais aussi, et surtout, de s’adapter à ces changements, qui sont inévitables. Si les concentrations des différents gaz à effet de serre continuent d’augmenter au rythme actuel, les pics de concentration nécessaires pour rester en dessous d’une augmentation de la température de 1,5 °C par rapport aux niveaux préindustriels pourraient être atteints dans les 3 à 13 prochaines années. Les pics de concentration nécessaires pour rester en dessous d’une augmentation de température maximale de 2 °C pourraient être atteints dans 15-29 ans. (Agence européenne de l’environnement).

C’est la première fois qu’une agence de l’Union européenne publie les résultat de son rapport sous la forme de cartes interactives. Les cartes sont consultables ici : https://experience.arcgis.com/experience/5f6596de6c4445a58aec956532b9813d

 Vincent Goasdoué

English translation

The European Environment Agency paints an alarming picture of the consequences of climate change in Europe. 

The European Environment Agency projects, in a report published on Monday 10 February 2020, that the consequences of climate change will worsen and become more frequent during this century. These projections are made on the assumption that the objectives of the Paris agreement will be met, which the scientific community believes is almost impossible to achieve as the measures taken by governments lack ambition (Le Monde). 

As a result, some European coastlines will be flooded on a regular basis, first and foremost the Dutch (The Hague, Rotterdam, Leiden), Belgian and northern German coasts. The increase in the frequency of flooding will be due to rising sea levels and more frequent storms. The agency’s report projects :

« an increase in the number of floods in most parts of Europe in autumn and winter of up to 35% »

(European environment Agency).

While in southern Europe, desertification phenomena would intensify. Fire risks and their impact are projected to be up to 40% higher by 2100 if the average temperature increase reaches 4°C. (The Guardian

In its report, the Agency reiterates the urgent need for European governments to reduce their emissions but also, and above all, to adapt to these changes, which are inevitable. If concentrations of the various greenhouse gases continue to rise at the current rate, the concentration peaks needed to stay below a temperature increase of 1.5°C above pre-industrial levels could be reached within the next 3 to 13 years. The peak concentrations needed to remain below a maximum temperature increase of 2°C could be reached in 15-29 years. (European environment Agency).

This is the first time that an EU agency has published the results of its report in the form of interactive maps. The maps can be viewed here: https://experience.arcgis.com/experience/5f6596de6c4445a58aec956532b9813d

Vincent Goasdoué


La plainte pour faute lourde déposée contre la France : réaction face aux actes de féminicides

Lionel Bonaventure Via Getty Images

Cathy Thomas a engagé la responsabilité de l’Etat pour faute lourde en novembre 2018. Victime d’un acte de féminicide commis par son ex-compagnon, la sœur de Cathy ainsi que ses parents sont décédés sous les coups de ce dernier en 2014 (Le monde).

Tel que l’a dégagé l’arrêt d’assemblée plénière de la Cour de cassation dans un arrêt du 23 février 2001 : « constitue une faute lourde toute déficience caractérisée par un fait ou une série de faits traduisant l’inaptitude du service public de la justice à remplir la mission dont il est investi » (Cour de cassation). 

L’avocate de la sœur de la victime invoque une triple faute lourde de l’Etat français : 

  • Un contrôle judiciaire inadapté lors de la première plainte déposée par la victime contre son ex-compagnon, 
  • La non-révocation de ce contrôle judiciaire malgré des menaces persistantes proliférées à l’encontre de la victime, 
  • L’arrivée tardive des policiers sur les lieux du crime le jour du triple homicide.

Le tribunal judiciaire de Paris en sa première chambre a mis en délibéré le jugement ce lundi qui sera tranché le 23 mars selon Le Parisien. Au niveau de l’Union européenne, la lutte contre ces infractions genrées était une des priorités de l’engagement pour l’égalité entre les hommes et les femmes entre 2016 et 2019 (voir l’engagement de la Commission européenne).

Salomé Assa

English translation

The gross negligence complaint filed against france: reaction to acts of feminicide

Lionel Bonaventure Via Getty Images

Cathy Thomas incurred state liability for gross negligence in November 2018. Victim of an act of femicide committed by her ex-boyfriend, Cathy’s sister and her parents died under the blows of this latter in 2014 (Le Monde)

As the Court of Cassation’s plenary assembly ruling of 23 February 2001 stated: « any deficiency characterized by a fact or series of facts showing the inability of the public service of justice to fulfil the mission entrusted to it constitutes gross misconduct » (Court of Cassation). 

The lawyer for the victim’s sister alleges that the French State is guilty of gross misconduct on three counts

  • Inadequate judicial control during the first complaint filed by the victim against her ex-partner, 
  • The non-revocation of this judicial review despite persistent and proliferating threats against the victim, 
  • The late arrival of the police at the crime scene on the day of the triple homicide.

The Paris’ court in its first chamber has reserved judgment on Monday, which will be decided on March 23, according to Le Parisien

At the European Union level, the fight against these gender offences was one of the priorities of the commitment to equality between men and women between 2016 and 2019 (see the European Commission’s commitment).


Après la démission de « AKK », quel futur pour le CDU?

© Olaf Kosinsky via Wiki Commons

La fin de la présidence de Annegret Kramp-Karrenbauer de l’union chrétienne-démocrate fait suite à un scandal politique dans le Land de Thuringe ainsi qu’à un « manque d’autorité” au sein de son propre parti.

« La présidence au parti et la candidature à la chancellerie doivent être réunies dans une main » a déclaré le successeur d’Angela Merkel à la tête de la CDU suite à sa démission, le 10 février. Contestée au sein de son propre parti, elle ne semblait pas pouvoir réunir suffisamment de soutien pour une campagne aux élections législatives en 2021. La chancelière Angela Merkel a exprimé son « plus grand respect », mais aussi  ses regrets sur la décision. (sueddeutsche.de)

Depuis son élection à la présidence de la CDU le 7 décembre 2018, « AKK » avait été sujette à de vives contestations d’une partie des membres de l’union. Sa tentative de représenter à la fois la politique libérale d’Angela Merkel tout en introduisant un ligne plus conservatrice était un compromis voué à l’échec depuis le début. (taz.de) Une crise politique dans le Land de Thuringe, quand le groupe parlementaire de la région a élu le libéral Thomas Kemmerich premier ministre avec les voix du parti libéral FDP et la parti d’extrême droit AfD – contre la directive selon laquelle la CDU ne devait pas former d’alliance avec les partis d’extrême gauche ou droite – a mis en évidence le manque d’autorité de la présidente sur son parti. (spiegel.de)

La prochaine élection législative en Allemagne ayant lieu en automne 2021, la campagne à la présidence des chrétiens-démocrates est à la fois la campagne pour la chancellerie. Les candidats les plus prometteurs sont l’ancien chef du groupe parlementaire Friedrich Merz, l’actuel premier ministre du Land Rhénanie-du-Nord-Westphalie Armin Laschet et le ministre de la santé Jens Spahn. Après la présidence d’Angela Merkel et d’Annegret Kramp-Karrenbauer, le poste est susceptible d’être repris par un homme pour la première fois depuis plus de vingt ans.

Théo Reinke

English translation

“AKK”’s resignation leaves CDU with uncertain future

© Olaf Kosinsky via Wiki Commons

Weak leadership, a lack of authority and a scandal at the regional election in the Land of Thuringia have forced Annegret Kramp-Karrenbauer, party chairwoman of the German Christian Democratic Union (CDU), to step down.

“The chairmanship of the party and candidacy for chancellor have to be in one hand.” Since Kramp-Karrenbauer did not seem to have sufficient support among her own party for a successful chancellorship campaign in 2021, she has announced her withdrawal from the head of the CDU, on February 10th. Her predecessor Angela Merkel said she has “the highest respect”, but also expressed her “regret” about the decision. (sueddeutsche.de)

Since her election to the Christian Democrats’ chair on December 7th, 2018, “AKK” was exposed to internal resistance from within her own party. Her attempt to represent both Merkel’s liberal policy while initiating a conservative renewal in the party’s agenda has always appeared difficult to carry out. (taz.de) Her lack of authority was brought to light when recently the CDU’s regional parliamentary group in Thuringia joined forces with the liberal FDP and the far-right AfD to elect Thomas Kemmerich (FDP) as the Land’s prime minister – against Kramp-Karrenbauer’s directive according to which none of her party’s parliamentary groups should form a coalition neither with the far-right AfD, nor with the left-wing Die Linke. (spiegel.de)

The next general election in Germany being held in the fall of 2021, the campaign for the CDU chairmanship will also determine the party’s candidate for the next legislative period. The most promising aspirants are the former parliamentary leader Friedrich Merz, current prime minister of the Land North-Rhine Westphalia Armin Laschet and minister of health Jens Spahn. After Angela Merkel and Annegret Kramp-Karrenbauer, the position is likely to be taken back by a man for the first time in over 20 years. (faz.net)

Théo Reinke

Tags: , , , , , , , , , ,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *